Sinn Replique

Examen de Sinn Dual Strap System : le bracelet malin Réplique à bas prix

By

on


Sinn Dual Strap System : le bracelet malin

Comme souvent, c’est simple, mais encore fallait-il y penser… et Oser. Toujours est-il que l’horloger allemand Sinn vient de présenter un tout nouveau bracelet-montre qui permet de porter à la fois sa montre mécanique (une Sinn de préférence mais rien ne vous empêche de l’utiliser avec une autre montre ; entrecorne de 22 mm) ET votre Apple Watch.
 
Grâce à ce strap, qui est doté de deux boucles ardillons latérales doublé du système d’attache Apple, vous portez votre montre mécanique sur le dessus du poignet et votre smartwatch sur la face intérieure. Bref, un système hybride plutôt malin qui devrait répondre à ceux qui n’ont toujours pas résolu la douloureuse question : montre mécanique ou montre intelligente ?
 
Reste à savoir si ce bracelet en cuir de veau s’adaptera sur les prochaines Apple Watch… Mais ceci est une autre histoire… Compter 175 euros pour le bracelet acheté seul et 100 euros s’il est acquis en même temps qu’une Sinn. 

Mais penchons-nous sur ce qui nous intéresse le plus : la 556 A. Son boîtier en acier inoxydable mesure 38,5mm de diamètre par 45mm de longueur corne à corne pour une épaisseur totale de 11mm. Il possède une finition « satinized » pour reprendre le mot de Sinn, soit une finition régulière à mi-chemin entre le brossage et le polissage. Un rendu très simple et discret, légèrement plus brillant qu’un brossage très approprié pour cette montre afin d’atténuer son côté « toolwatch« . Les cornes sont fines, courtes et très arrondies, lui conférant un gabarit bien proportionné sur le poignet pour une taille idéale en toute occasion, alors que la carrure est cylindrique avec un bord droit. La lunette elle, est biseautée et légèrement décalée sur le centre de la carrure, lui donnant plus de hauteur afin que la boîte dans son ensemble ne soit pas trop fine car ce n’est pas exactement le résultat recherché. La couronne, vissé, protégée par un protège-couronne, est assez large (6 x 5,5mm) pour une meilleure prise en main et un look plus sportif. Le fond de boîte, également vissé, est équipé d’un verre saphir tout comme pour le cadran (avec traitement anti-reflets sur les deux faces). Le tout est étanche à 200 mètres ! Une excellente nouvelle pour une montre discrète comme celle-ci.
Pour ce qui est du bracelet, nous avons testé cette Sinn 556A sur un bracelet en acier à 2 maillons avec un fermoir à boucle déployante simple. Celui-ci mesure 20mm de large à l’entrecorne puis s’effile jusqu’à 18mm au niveau de la boucle. À ce niveau là, Sinn régale en proposant de nombreuses options pour le bracelet : cuir (19 choix), acier (2 choix, silicone (2 choix). Le bracelet acier lui, possède une finition satinée comme le reste du boîtier et un design propre à la marque; une touche que l’on apprécie particulièrement. La boucle est longue et arrondie avec une extension de plongée, un autre plus de cette montre. L’ajustement des maillons s’opère avec un tournevis. Certains aiment moins, nous on préfère car l’on se sent plus en sécurité qu’avec de simples pompes. Côté confort, chapeau bas car c’est selon nous l’une des montres sportives les plus confortables que nous ayons pu tester. Ses dimensions se posent idéalement sur le poignet avec une finesse vraiment appréciable. Certes, sont diamètre de 38,5mm que en refroidir certains, mais elle ne fait pas petite sur le poignet, tout au contraire (et pourtant notre taille idéale est 40mm). Elle fait masculine avec un look solide et résistant. Pas de surprise au niveau du poids, on est dans la norme (65 grammes sans compter le bracelet) au vu de sa taille.


Sinn Dual Strap System : le bracelet malin

En tout franchise, ce n’est pas une montre qui tape dans l’oeil. On la regarde et oui elle est sympa mais l’on ne bavera pas toutes les nuits en rêvant la porter au poignet. Ceci dit, c’est une montre idéale pour la vie de tous les jours. Autant en week-end sur un bateau qu’en soirée avec des amis et même en costume au bureau. Elle est discrète mais masculine et surtout fabriquée pour être maltraitée. Sa finition limitera les micro-rayures et ses dimensions ainsi que son poids vous feront presque oublier que vous l’avez au poignet (une fois de plus sans particularité exceptionnelle). Sa beauté réside dans sa simplicité et c’est une chose que Sinn Montres Prix Replique sait très bien faire. Nous voyons beaucoup de montres et en avons aussi beaucoup (la passion dépasse la raison), et cette 556A est clairement une montre que nous risquons d’acheter. Pas trop sportive, ni trop classique ou trop élégante, c’est une balance parfaite en toute occasion. Si l’on prend en compte la qualité des produits Sinn ainsi que la mécanique fiable qui l’accompagne, c’est un achat raisonnable et raisonné que l’on conseille fortement.

Lisibilité, fonctionnalité, robustesse et fiabilité. Cela vous rappelle quelque chose ? Ce n’est donc pas étonnant qu’Helmut Sinn ait été le premier à croire et à produire les premières series de chronographes dessinés par Bruno Belamich. Bruno, c’est Monsieur Bell de Bell & Ross. Nous connaissons tous la success story et la belle évolution de cette marque depuis les premières Bell & Ross by Sinn.Si le pilote centenaire qui à donné son nom à cette marque n’est plus aux commandes du bateau (de l’avion devrais-je dire) depuis 1994, l’entreprise est restée entre des mains familières. Helmut Sinn a en effet revendu en 1994 à Lothar Schmidt, ingénieur de formation travaillant pour Sinn, et ancien responsable de production de chez IWC et A. Lange & Söhne pendant plus de 15 ans. Un certain gage de sérieux et d’amour du travail bien fait.Une compagnie qui en bientôt sept décennies d’existence n’a connu que deux têtes dirigeantes, soigneusement choisies. Constance et fiabilité, tout comme les montres qu’ils produisent. Nous allons rentrer dans les détails.Si avec sa double règle à calcul, ses index et sa lunette cannelée, la Sinn 903St ressemble à s’y méprendre à une “Navitimer” ce n’est pas un hasard. Ce n’est pas une copie non plus. L’Histoire veut qu’en décembre 1978, en pleine crise du Quartz, Breitling fut malheureusement obligé de fermer ses ateliers à la Chaux-de-Fonds ainsi que ses bureaux à Genève. Les plans du modèle mythique sont alors rachetés par Sinn qui continue encore aujourd’hui, bien évidemment, à fabriquer l’icône des cockpits sous la référence 903. Le nom de “Navitimer” sera quant à lui vendu à Ernest Schneider, conjointement à la Marque Breitling qui quittera définitivement les mains familiales quelques mois plus tard en Avril 1979.

L’Atelier du Bracelet Parisien est revendeur officiel de la marque SINN à notre boutique de Paris, ainsi que sur notre site internet, et vous propose les modèles de montres SINN suivants (liste non exhaustive) : 103 St, 104 St, 240 St, 356 Pilot, 358 DIAPAL, 556 I & A, 756, 757 DIAPAL, 856 UTC, 857, 900 Pilot, 903 St, EZM 3, T1, T2, U1, U2, UX, …Toutes les montres neuves que nous vendons sont garanties deux ans, livrées avec le bracelet-montre d’origine, mais aussi avec un deuxième bracelet ABP Concept, stock ou sur mesure (selon le prix de la montre), pour la montre achetée ou pour toute autre montre de votre choix.Afin d’obtenir un devis ou de commander votre montre SINN parmi les modèles suivants (liste non exhaustive) : 103 St, 104 St, 240 St, 356 Pilot, 358 DIAPAL, 556 I & A, 756, 757 DIAPAL, 856 UTC, 857, 900 Pilot, 903 St, EZM 3, T1, T2, U1, U2, UX, … merci de remplir le formulaire.A bientôt pour un contact personnalisé avec notre équipe de professionnels, qui reviendra vers vous avec le meilleur prix, et le meilleur service possible.C’est en 1 961 que le pilote d’avion Helmut Sinn a lancé sa propre marque, basée à Rodelheim, dans les environs de Francfort. A l’époque, il jugeait que les modèles spécialisés pour aviateurs disponibles sur le marché étaient trop chers. Ses arguments se résumaient donc à un meilleur rapport qualité-prix, mais aussi à des montres très fonctionnelles et de grande qualité.Sinn Spezial montres zu Fran kfurt am Main » (Montres spéciales Sinn de Francfort sur le Main), voilà le nom complet de la société. La marque a été rachetée en 1 994 par Lothar Schmidt, qui en poursuit la production avec pour slogan : « les produits doivent parler pour eux-mêmes, c’est de cette manière que vient le succès ». En conséquence, le nouveau propriétaire a beaucoup investi dans la recherche et le développement, avec pour but d’améliorer l’usage « de tous les jours » de ses montres. C’est ainsi que Sinn a breveté diverses technologies, dont celle qui permet de conserver le gaz Argon à l’abri de l’humidité dans les boîtiers.
Sinn Dual Strap System : le bracelet malin

Nous résolvons ce problème par un manteau de protection qui se compose d’un intérieur de boîtier magnétique doux, isolé du cadran, de la bague de fixation du mouvement et du fond du boîtier. Avec cette protection du champ magnétique, nous dépassons la norme DIN des montres antimagnétiques et minimisons les influences de brouillage magnétique.La lunette rotative d’une montre de plongée correspond encore aux normes DIN, mais seulement pour une partie de celles-ci, car les aiguilles de SINN tournent encore et n’ont pas le temps de se reposer une minute.La construction de la lunette rotative est un point de sécurité très sensible. Mais pour exclure tous les risques sur la santé et la vie du plongeur, notre résiliation de la série SINN U 1000 se fonde également sur le fait que la lunette rotative est inséparable du corps de la montre, ce qui se distingue énormément d’un mécanisme de loquet traditionnel sans protection : grâce à cette réalisation, toute perte de la lunette rotative est exclue.


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *